Macaronis, Buittoni & autres lubies

Requinquée par quelques jours passés au calme à la campagne, entre oiseaux et bruits de feuillage, c’est pleine d’envies –et âgée de 30 ans !- que je démarre cette semaine d’août.

L’écho des 3 mois d’hier s’est bien passée, les deux bébés grandissent bien, l’un au-dessus de l’autre, (une future prédisposition pour des lits superposés ?) Nous sommes très heureux que tout se passe bien pour l’instant !

index2Et oui, l’Ami, ça  y est, 30 balais bord** ! J’appréhendais de passer ce cap, parce-que c’est quand même l’âge clef de l’Adulterie… Tu sais, là où t’es censé avoir un CDI, une maison, un mari, des enfants ? Et j’avais l’impression qu’à part chercher le boulot de mes rêves (qui à ce jour n’a toujours pas daigné pointer le bout de son nez),  je n’avais pas « réalisé » grand-chose, dans ma vie. Incroyable non ? Parce-qu’en fait, grosso modo, j’ai quand même :

  • Rencontré l’Homme qui me rend heureuse et aux côtés de qui j’avance dans la vie
  • Cultivé de superbes amitiés, profondes, intenses et irremplaçables (clin d’œil ;-))
  • Voyagé (un peu … !)
  • Et appris à me connaître et à m’accepter… On n’est pas au bout de nos peines, mais Qui va piano va sano comme on dit au pays des pâtes (on a les références qu’on a)!

Et puis finalement, je réalise actuellement un truc de fou là, présentement, en devenant Maman de deux tout petits êtres…

Et donc dans cette envie retrouvée de croquer la vie à pleines dents, presque débarrassée de ma léthargie chronique et de mes nausées, toujours avec le cheveux gras et la peau granuleuse (piano piano on a dit), il me sort des envies de derrière les fagots.

Pas des envies classiques de mauricettes au St Môret, ou de Canellonis en boîte (si, si), mais des envies intellectuelles :index

  • Apprendre l’Allemand (j’en suis à la leçon 3, Ich heiBe Aurelie und Ich wohne in Strasbourg)
  • M’inscrire à des cours de licence de Psychologie ou de Littérature par correspondance (juste pour le plaisir)
  • Chercher un boulot pénardo-amigo dans le service clients…

Ouais, mais moi aussi ça m’épuise hein, faut pas croire ! Toutes ces envies qui vont viennent, s’en vont, disparaissent, et s’en reviennent ! Mais, quand je dis que je m’accepte mieux maintenant, c’est que désormais, je m’autorise à être comme ça, parce-que c’est qui je suis (en fait).

Tant pis si les gens lèvent les yeux au ciel en soupirant « Encore une lubie qui va durer 2 enthousisemaines », « Ah, une nouvelle passion dévorante de 48h »… Tant pis si, quand je fais le bilan je me dis, « Encore un truc que t’as pas été capable de faire jusqu’au bout » (non, je ne suis pas très familière avec le concept qui dit que tu dois être ton meilleur ami!) Et puis tant mieux si ça nous fait rire parce-qu’on a l’habitude que je me lance dans des projets sur la Comète sans forcément envisager de les réaliser vraiment un jour… Parce-qu’une lubie, ça se manifeste par un enthousiasme exubérant pour quelque activité, être ou objet… Et c’est ce que je suis !

Depuis le temps d’ailleurs, je devrais avoir un sympathique pied-à-terre sur cette fameuse Comète… Et avec tout plein de place pour t’accueillir, toi lecteur, avec tes envies, tes rêves et tes lubies ! 🙂

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Macaronis, Buittoni & autres lubies »

  1. avoir des rêves avoir des lubies cela semble réserver à la jeunesse ou à ceux qui veulent rester jeunes tu es dans la première catégorie Garde bien ce caractère , tant de jeunes de ton âge sont déjà désabusés!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s