Trop exigeants ?

Oui, bon, dans tout raisonnement et toute réflexion, il y a des hauts et des bas, hein !

Si jusqu’alors je voyais mes exigences (professionnelles) comme quelque chose de normal et d’atteignable, je me pose aujourd’hui la question de savoir si tout cela finalement, ce n’est pas trop ? Trop d’envies, trop de choix, trop de contrôle ?

On voudrait le job épanouissant mais pas trop, pour laisser du temps aux loisirs. On voudrait une carrière ou des responsabilités, mais en pouvant les mettre de côté régulièrement pour s’occuper de sa famille. indexOn voudrait prendre du temps pour soi, mais aussi prendre du temps pour les amis, le sport, la maison, les voyages… On voudrait être zen mais on adore l’adrénaline produite par le stress. On voudrait tout et qu’en plus ce soit facile. On voudrait que tout soit parfait, à commencer par soi, mais en fait, gros scoop : la perfection n’existe pas!

Alors, est-ce-bien légitime que nous ayons envie d’accéder à tout ça ? Probablement, nous sommes une génération du choix, du possible, et de la quête effrénée du bonheur. Alors, ce à quoi on aspire est mérité, juste, approprié. Sauf qu’en fait les loulous, on en veut beaucoup !

Je me faisais la réflexion avant-hier, parce-que je me disais que j’en avais marre de m’habiller un peu « paillou » pour mon job : tu comprendras que pour faire des ménages ou jouer au ballon avec des enfants, je ne vais pas revêtir mon plus joli chemisier et ma petite jupe en jean fort seyante ! Et que du coup, cette ambiance « bureau & vêtements sympas » me manquait un peu…

De la même manière, j’ai toujours passé ma vie d’adulte (et non, c’est pas un gros mot !) à essayer de contrôler mon poids et d’en perdre, sans véritable succès. Ma nouvelle activité professionnelle m’a permis d’en perdre sans que j’y pense réellement. Formidable, me diras-tu ! Sauf que moi, je trouve ça frustrant parce-que ça s’est fait tout seul sans mon index3contrôle… Ou comment la contradiction féminine atteignit son paroxysme !

Je souhaite un boulot en mouvement, mais je constate que la stimulation intellectuelle me manque énormément. Je recherche un boulot prenant mais le stress m’use à la longue. Je ne voudrais pas trop d’administratif mais j’adore trier et classer, analyser et préconiser. Je voudrais un temps partiel mais gagner 1600€/mois. Faudrait-il par conséquent que j’accepte de ne pas trouver le job parfait parce-qu’en fait, scoop n°2, il n’existe pas ? Faudrait-il que je me résigne à faire un job pas-si-pire-même-correct-si-tu-prends-du-recul, parce-que ça m’apporte un confort de vie à côté ? Oui, je sais, il faudrait tout simplement que je me laisse vivre plutôt que de me poser 1000 questions !

Mais juste une petite dernière pour la route: penser que trouver un boulot épanouissant m’apportera sérénité et bonheur est-il un leurre? Faudrait quand même trouver la réponse rapidement là, pour savoir si je continue ou pas ma quête du Graal! Parce-que si ça n’apporte qu’un bien-être éphémère, autant pas s’embêter la vie à ce point, hein…

Nous sommes une génération qui a été matraquée par le « si tu veux tu peux », « tu es responsable de ton bonheur »,   « sois qui tu veux être »… Donc, quelque part, j’ai index2l’impression que tout ça m’incombe, que c’est à moi de faire les choix (et les bons !), que tout est entre mes mains et que je n’ai qu’à décider… Donc si l’on fait des erreurs, si l’on n’est pas heureux, si notre situation ne nous convient pas, c’est tout notre faute à nous, quoi. Quelle pression !! C’est notre faute parce-qu’on ne fait pas ce qu’il faut (ô paresse et peur ennemies!), ou qu’on doit simplement re-programmer son cerveau pour ne voir que le positif?

Alors la théorie voudrait qu’on fasse confiance en la vie, comme dans la philosophie ho’oponopono, chaque chose est comme elle est, comme elle doit être, et on ne peut maîtriser ce que l’univers a comme dessein pour nous… Exprimer de la gratitude pour notre situation plutôt que d’espérer toujours mieux… Blabla…Mais scoop n°3 : y a pas que la théorie dans la vie, y a la pratique aussi !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Trop exigeants ? »

  1. la question du choix de vie est important , mais nous n’avons pas toujours la possibilité de tout mettre en adéquation entre nos désirs ou souhaits avec la réalité. Tu fais une expérience et ton analyse de ce vécu te pose des questions. Continuer ?,Faire autre chose : les capacités tu les as Personne ne peut répondre à ta place . Tu peux être amener à faire des impasses sur certains de tes désirs sans pour cela être frustrée Ta vie,et Ton couple sont les choses les plus importantes Le bonheur est au bout du chemin Tu vas trouver

    J'aime

  2. quelques mots encore faire le bon choix en fonction de son idéal , en tenant compte de son couple est souvent un luxe Tu as cet avantage ,pouvoir et assurer ta prise de décision . Crois en ta bonne étoile

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s