Go green (ouais, moi aussi) !

C’est avec un enthousiasme délirant que je me lance dans ma nouvelle lubie : l’éco-citoyenneté, tadam !

J’ai toujours recyclé mes déchets, depuis que je ne vis plus chez mes parents (c’est-à-dire depuis environ 8 ans) : le carton, le plastique, l’alu, le verre et les vêtements (merci les bornes Le Relais!), mais ma conscience écologique s’arrêtait là. Je faisais aussi relativement attention à mes déplacements en voiture : pour 1 ou 2 km par exemple, il m’est inconcevable de prendre la voiture, et je privilégie la marche, qui aère le cerveau et entretient la forme, ou le vélo.

Mais depuis quelques semaines, et grâce à la papesse du genre Béa beaJohnson (son livre « Zéro déchet ») et de nombreux blogs et diverses vidéos YouTube sur le sujet (hello « Et pourquoi pas index2Coline?»), j’ai décidé de pousser la démarche un peu plus loin, en me penchant sur toutes les p’tites choses quotidiennes que je pouvais faire pour limiter mes déchets et donc faire du bien à la planète (et aussi bien entendu, à ma conscience).

La poubelle, c’est surtout l’affaire de la cuisine pour tout te dire, puisque j’ai une poubelle d’environ 30 L dans la cuisine et une d’environ 10L dans la salle de bain (mais comme je suis nulle en calcul de volumes, j’ai juste testé différentes tailles de sacs pour le savoir). Je possède aussi un cabas pour les déchets recyclables classiques (la benne est jaune ici), et un cabas pour le verre. Bref, en mode Mouvement Colibri et apport personnel pour la cause environnementale, voilà-t’y-pas que je te détaille mes alternatives aux déchets suivants :

  • Et le matin, ça commence par le filtre à café et le marc de café que je jetais alors négligemment dans ma poubelle ménagère. J’ai acheté un filtre à café lavable (en plastique mais bon, c’est déjà ça), et je récupère mon marc de café dans une boîte hermétique. Pendant 4 ans, nous avions un bout de terrain et donc la possibilité de faire un compost avec les déchets organiques, c’était bien, c’était choueeeette. Mais depuis, niet, et comme je ne me résous pas à avoir un lombricompost (c’est-à-dire une boîte avec des vers qui désagrègent naturellement tes déchets organiques, oui de VRAIS vers dans ta cuisine), j’essaie d’autres alternatives. Le marc de café donc, ça débouche les canalisations, élimine les mauvaises odeurs, et fait briller les cheveux, affaire à suivre. J’ai pas encore trouvé pour les pelures de carottes, par contre.
  • Les bouteilles en plastique. J’ai toujours bu de l’eau du robinet, je n’ai jamais eu de problème, et j’utilisais la bouteille en plastique quand je sortais, au boulot, ou pour faire du sport (du quoi ??). C’est fini, nous avons désormais de petites gourdes (pas en plastique, mais en alu) que nous remplissons au besoin. Le plastique, en vrai, c’est pas fantastique.
  • Le vrac. Coutumiers du Drive pour un gain de temps et de praticité (mémo : le Drive, images2c’est la vie), nous essayons désormais de faire une partie de nos courses en supermarché bio, pour les fruits et légumes non sur-emballés, et pour le vrac (riz, pâtes, et autres graines diverses que tu mets en bocal en rentrant chez toi). Les bocaux, c’est plus beau, et les bocaux c’est réglo, à savoir que le verre se recycle quasiment à l’in-fi-ni. Impressionnant, n’est-ce-pas.
  • Dans la même lignée, j’essaie d’acheter davantage de produits en bocaux (petits pois, ratatouille, coulis de tomate par exemple) pour la même raison : le verre, c’est vert (wouuuh !)
  • La vaisselle. J’ai acheté une brosse qui fait vraiment bio tu vois, en bois avec des poils de je-sais-pas-quoi, plutôt que moult éponges que nous jetons dès qu’elles sont usées. J’ai aussi lu dernièrement qu’on pouvait utiliser le savon de Marseille pour tout, mais aussi pour laver tes assiettes. Bon, la brosse ça doit être un coup à prendre parce-que ça va pas hyper bien partout, j’avoue, et le savon de Marseille, je teste dès que le produit vaisselle est terminé.
  • Plus de Sopalin ou autre essuie-tout les amis, c’est une aberration ! A table, on a des serviettes en tissu, et pour le reste on utilise chiffon ou imageséponge, selon le cas (je ne les ai pas bannies non plus, c’est utile).

Et puis, évidemment, la salle de bain (c’est plutôt une contribution typiquement féminine à partir d’ici). Mais oui, qu’y avait-il dans ma petite poubelle ?

  • Des cotons à démaquiller, entre 3 et 4 par jour, tu te rends compte ! Donc j’ai acheté de grands cotons lavables tout doux, qui ma foi, font bien l’affaire (2 par jour et hop, au sale).
  • Des protège-slips (âme sensible et glamour s’abstenir) : je viens de commander de tout petits et tout mignons protège-slips lavables faits main en France, et je t’en dirai des nouvelles !
  • Des tubes de dentifrice. J’ai vu qu’il existait du dentifrice solide, bigre, à tester.

Et puis, à côté des déchets, il y a aussi juste la préservation de l’environnement, au niveau de mais-qu’est-ce-qu’on-rejette-dans-l’eau-bordel, et pour pallier cela, j’ai décidé de faire ma propre lessive, toujours avec le fameux savon de Marseille.index J’attends évidemment de finir mon bidon en cours, et puis zou ! J’ai déjà essayé l’assouplissant maison (avec du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude), ça m’a l’air bien, après je n’en avais jamais utilisé du « normal » jusque là, donc ça ne pouvait être que mieux. C’est sûr que le linge ne sent pas « le propre », ou la fleur des îles, (il sent juste de manière subtile l’huile essentielle de ton choix rajoutée à ta mixture) mais tout ça, c’est du chimique tout pas bon pour la peau, et les petits n’animaux dans l’eau. Quant aux produits de nettoyage, j’utilise simplement du vinaigre blanc, un multi-usage bio et de temps en temps un chouilla de Javel. Et ça suffit amplement pour que tout l’appart soit propre et désinfecté !

Pour l’instant, ça ne paraît pas extraordinaire comme approche, ni révolutionnaire, mais c’est notre petite contribution, et je fouille partout sur le web pour trouver de nouvelles astuces. Toi-même si tu en as, n’hésite pas à les partager !

En conclusion, il est un peu long cet article (me mens pas, je t’ai vu bâiller!), mais il résume assez bien notre tendance green-bio-bobo-environnementalo-verte du moment.

Et puis, si chacun fait un peu, c’est la planète qui y gagne, nan ? 😉

Publicités

3 réflexions au sujet de « Go green (ouais, moi aussi) ! »

  1. Quelle belle prise de conscience ma chérie eh oui nous devrions tous la faire
    comme toi ,j’utilise beaucoup de déchets pour le compost et certains produits ménager pour le nettoyage .
    nous avons aussi le tris sélectif.
    Il faut se souvenir de la leçon du petit colibri lors d’un incendie dont les autres se moquaient pour la goutte d’eau qu’il apportait pour éteindre le feu il répondit : j’ ai fait ma part ! Grosses bises . mamie

    J'aime

  2. Ok, allez, je vais faire un effort : va pour les serviettes en tissu et je vais tester ta brosse à vaisselle ! Je vais réfléchir aux gourdes (tu les trouves où ?)(C’est toi la gourde !), et pourquoi pas les cotons ! (c’est style les langes un peu !)(bon en même temps j’en fais pas une grosse consommation à la base)
    Le vrac……je crois que j’ai pas de truc près de chez moi du coup, je vais passer… Mais c’est déjà pas mal non ?!

    J'aime

  3. Pour le plaisir de participer au sujet qui me tient, moi aussi, à cœur :
    – en plus de ta jolie brosse bois, je vais te crocheter une petite tawashi. Une éponge lavable en coton, c’est pratique, écologique et efficace, pour les doués c’est même joli, il paraît…
    – pour les cotons à démaquiller : au crochet aussi en version coton bio pour préserver les peaux sensibles, et démaquillage à l’huile de noyau d’abricot ou à l’huile d’amande douce, très efficace pour moi, mais je ne me maquille qu’un peu.
    – pour le vrac, dans notre Biocoop on peut désormais apporter les bocaux qui sont complètement tarés à notre arrivée. On les remplit, on paye puis on les range, c’est très, très pratiques, c’est très, très écolo. Il ne reste plus qu’à cuisiner ensemble de bon petits plats. Redonner de l’importance aussi à la cuisine pour prendre conscience de ce que l’on mange, pour connaître les aliments, pour partager, pour prendre plaisir, pour développer le goût de l’effort et la satisfaction d’une production, pour apprendre la frustration en cas de plantage complet dans la recette -_-
    – on pense à rapporter des sacs papier ou plastique renforcé pour les courses, voire on amène des boîtes pour se faire servir du fromage, de la viande, de la crème fraîche, du beurre,…
    – le pain de savon plutôt que le gel douche ! et pas de problème dans l’avion 😉
    – les shampoings solides, selon moi ils ne se valent pas tous, mais l’idée est super et toujours pas de problème dans l’avion 😉
    – le dentifrice solide : j’en ai testé un, un peu cher pour le nombre d’utilisations, mais super et pourtant c’était pas gagné!!! Les autres pâtes semblent sucrées après… c’est louche ! Je cherche la solution pour la brosse, il en existe en bois apparemment mais pas près de chez moi…
    – le déodorant solide : pratique, efficace pour moi, pour les peaux sensibles moyen,en tout cas celui que j’ai essayé, mais pas plus que les autres d’après moi.
    – la levure de boulanger sèche en pot plutôt qu’en sachet individuel.
    Bien sûr, l’idée étant d’y aller pas à pas avec ses envies et son rythme de vie. Il s’agit aussi pour moi de questionner ce à quoi on souhaite accorder du temps dans sa journée, dans sa semaine, et de faire ce choix avec les personnes qui partage nos vies. C’est aussi beaucoup d’habitudes à bousculer et ça fait parfois du bien ! Donc pas de norme à respecter, juste des débats à ouvrir et de l’espoir en ligne de mire 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s