Apologie du Gras.

L’hiver est là, le froid, l’humidité, la grisaille… Abracadabra, coup de raclette magique !! Oui, l’Ami, vive l’hiver, le gras, le salé, le chaud, le sucré ! C’est pour LUTTER contre le froid qu’on mange gras, pas pour notre bon plaisir hein, qu’on se le dise !!index

Évidemment qu’on s’en voudra au sortir de l’hiver : Je n’ai fait que grasser, je suis épaisse, mon bourrelet n’est plus si confortable et douillet et il suinte au soleil (et sur mes t-shirts…), j’ai fait le patapouf dans mon canap, mon 3ème pantalon vient de craquer à l’entre-jambes ou sous la cuisse, et mon taux de cholestérol est arrivé tout en haut de l’échelle de la tolérabilité, dit-elle en attrapant son 4eme biscuit au chocolat et en le trempant avec amour dans sa mousse de cappuccino…

Attention, il y a raclette, mais il y a aussi tartiflette. Et le fromage, on le supporte très bien cru aussi. Et les muffins, et les burgers, et les frites aussi. Le saucisson aussi. Puis le vin rouge. Et le blanc. Et le foie gras. Bon, en vrai t’as bien compris : j’adore l’automne et l’hiver ! Ah ! Et j’oubliais les plats en sauce.

Si tu ne salives pas à cet instant précis (et peu importe l’heure en vrai), bravo, tu es hyper healthy. Vraiment, félicitations, moi je ne sais faire qu’au printemps et en été le healthy, avec les jolis fruits et légumes gorgés de soleil (et encore, je suis une adepte me-su-rée). Bien sûr, de novembre à février, il y a la petite soupe maison déculpabilisante, mmmmm carottes-pommes de terre-oignons, parfois potimarron ou butternut, une tranche de pain, un toooout petit bout de fromage, et un carré de chocolat. Et puis un autre avec la tisane devant la tv ou en lisant mon bouquin emmitouflée dans mon plaid. D’ailleurs, à ce propos, as-tu une astuce pour tourner les pages de ton livre/magazine sans sortir une main de dessous la couche de douceur et de chaleur de ton plaid ? J’ai essayé avec la bouche une fois, mais ce fut peu concluant, la bave, les coupures, l’autisme… Oui, l’hiver, c’est le gras et la fainéantise !

index6J’oubliais, l’afterwork au chaud dans un pub avec une bière bien riche qui mousse juste comme il faut…Le tout c’est d’assumer, les enfants ! Et je sens qu’en Alsace, je n’y échapperais pas, encore moins qu’ailleurs, aux fameux kilos de l’hiver… Tarte flambée (flammekueche, c’est le mot pour les touristes, en fait) & picon-bière, l’association calorissimique !

Mais comme l’hiver, ça ne dure pas 6 mois non plus (ndlr : sauf au Québec et autres contrées polaires), on a tout intérêt à en profiter !!

Bisous et vive le gras ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s