Ho’oponopono toi-même.

Salut l’Ami !

Aujourd’hui je te parle du Ho’oponopono. Oui, je sais, on est tentés de répondre gaiement –potam ou encore  -pocampe, pour faire une grosse vanne niveau 2eme section de maternelle…  Mais, le pono, kézaco ?b11824_da5afb1f81fe49689a11dccac1b631ad

C’est une sorte de croyance/pratique ancestrale hawaïenne qui, en gros, dit que le monde est un gros flux d’énergies, que tu es une énergie et que l’Univers est un tout qui fait des trucs qui te dépasse. Allez, à bon entendeur, salut !

Développons un peu ce principe-de-gourou qui m’a séduite pas plus tard que cette semaine, grâce au bouquin « Comment adopter la Ho’oponopono attitude », de Carole Berger.

L’auteure part d’un constat simple : les gens sont épuisés, pas heureux, à la recherche constante de ce qui remplira leur âme sans trouver le remède. Ils baignent dans un flot de négativité qui les submerge. Le concept fait donc la part belle aux énergies et aux intuitions « qui viennent du ventre [plutôt que du mental, aka le cerveau] ». Etre pono, en gros, c’est vivre dans l’équilibre des lois suivantes, un peu en mode Accords Toltèques:

  • Loi d’acceptation: Et oui les enfants, nous ne maîtrisons pas tout, car l’énergie que nous sommes est limitée. Par notre passé, notre culture, nos connaissances : nos 5 sens sont limités, donc nos croyances (nos principes de vie, en gros) aussi. loi-attraction1-1Nous faisons partie d’un tout que nous ne maîtrisons absolument pas, alors arrêtons de se prendre la tête pour ce sur quoi nous n’avons aucun impact ! Parce-que baigner dans un cercle de négativité et de frustrations, c’est pas très apaisant. Et évidemment, ces énergies négatives s’entretiennent entre elles, sinon c’est pas marrant.

Ce qui EST est à accepter. Le reste, c’est à nous de le changer: oui, on a cette responsabilité et ce pouvoir sur nous-mêmes… Fais taire tous les obstacles qui t’éloignent d’un objectif, fais ton maximum pour l’atteindre et puis lâche prise et fais confiance en l’Univers ! Oui, bon, parce-que nous on est plutôt adeptes du «que-vais-je-faire-pourquoi-vivre-je-suis-une-nullité-absolue-toute-la-faute-repose-sur-mes-épaules, « que la mort vienne me cueillir»… Mais ça, l’Ami (haha), ben ça entretient les petites ondes négatives de ta tête et de ton corps.

« Stoppez tous les programmes limitants de votre cerveau et préparez-vous à toutes les possibilités qui s’offrent à vous chaque jour ! ». Au début, c’est pas évident d’accepter ce qui est, « sans que l’ego plonge dans la déception et les émotions négatives ». Ok, bon c’est l’échec, mais j’ai fait de mon mieux, et t’inquiète frère, il y aura d’autres opportunités ! En fait, tu es le seul à juger cet événement comme un échec; en vrai, c’est juste un événement, une énergie…

  • Loi de gratitude: J’en avais déjà parlé il y a quelques temps, mais la gratitude c’est observer la vie comme elle est, dans sa beauté, sa magnificence. C’est reconnaître index2avoir de la chance de vivre, remercier sa famille, ses amis pour ce qu’ils sont, remercier ton corps de se réveiller tous les matins (en principe)… Ça permet de sortir du cercle de la négativité au moins pendant 5 min : c’est un entraînement qui permet de « reconditionner » notre cerveau. « La transformation du monde commence peut-être par notre propre regard sur lui, et c’est un choix de chaque instant » (ouais, c’est beau).

  • Loi du pardon: L’énergie universelle est empathie et compassion, sans jugement. Il est nécessaire de demander pardon et de se demander pardon pour se libérer des retentissements et conséquences négatives qu’un acte aussi condamnable soit-il a provoqués. Le mal a été fait, et c’est pas bien, mais nous sommes libres de choisir de nous dépêtrer de l’univers négatif dans lequel il nous a plongés… pour avancer. « Je n’ai aucune prise sur le passé mais j’en ai sur le présent ». Déçue, blessée, peinée, oui, mais est-ce-que ça m’aide à avancer ? En gros, tu m’dis quand t’en as marre que ça te bouffe et on s’attaque à aller mieux, à faire le nettoyage de ta mémoire !

  • Loi de la manifestation: Le cerveau est comme une grosse pâte à modeler : oui, il est façonnable ! Le mental est en réalité une grosse feignasse et n’aime pas les changements, donc dès lors qu’il a enregistré une donnée, il va reproduire le schéma concordant… « De l’imagination vient l’intention et de l’intention vient l’action qui trace le chemin vers sa réalisation » (imagination>intention>action>réalisation). Les pensées influencent notre réalité.index C’est un peu le principe de la méthode Coué : se répéter inlassablement quelque chose, pour que le cerveau se reprogramme et que les actions en découlent… C’est un peu du « management de soi-même ».

Tu vois, dans Rasta Rocket, le gros dur il rêve de son château en Angleterre, et il s’attache tellement fort à cet objectif qu’il le vit, et qu’il met tout en œuvre pour l’atteindre (faire participer la Jamaïque aux épreuves olympiques de bobsleigh). Dans sa tête, ce château fait déjà partie de son présent et est sa réalité. (Ndlr : En vrai, c’est quand même Buckingham Palace, donc à moins de se taper Harry l’héritier  ou la Reine Mère, y a peu de chance).

La vie se vit, elle ne se subit pas !

De même que je ne suis pas ma pensée. J’ai la pensée que je suis nulle, je ne suis pas nulle! C’est important de se distancer de tout ça ; après tout, la pensée c’est juste la manière de s’exprimer de notre mental (tu sais, cette grosse feignasse). La nullité, c’est un concept, c’est relatif, et comme je suis une énergie neutre sans jugement, ça me passe au-dessus !

2c4aa19a4d563518a7ca958b100a5494« Arrête de parler, de justifier, de te plaindre, agis ! » C’est la résolution que j’ai prise il y a presque un an maintenant, et je me sens tellement plus légère ! Pas 24h/24 évidemment, on a tous nos coups de mou, mais la majeure partie du temps. Je prends pleinement conscience que toutes les expériences vécues sont utiles à mon être intérieur, ce qui est EST, point. Et puis, nous ne sommes pas prisonniers de nos émotions, nous pouvons nous en libérer ! Parce-que, le sais-tu, mais « la violence ne résoudra en rien tes problèmes car c’est de la paix dont tu as besoin »…Laisse donc passer ton émotion, et agis après coup !

Et puis j’essaie aussi, régulièrement, de demander pardon, dans ma mini-pratique de la méditation, aux gens que j’ai pu blesser, aux pensées qui ont pu me traverser, et à moi-même de ne pas toujours m’aimer comme je le devrais… Ca permet d’avancer plus léger, de relativiser, de passer à autre chose et d’être juste une belle énergie pleine de bonnes intentions envers le monde et son environnement !

Et sur ce, le monde des Bisounours te souhaite une belle soirée !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s