Comme une petite fille en vacances d’été.

Ca y est, les (très) grandes vacances d’été touchent bienvenuà leur fin, nous montons officiellement en Alsace ce vendredi !

Alors évidemment le retour sur cette période de 4 mois sabbatiques s’impose, à la recherche de mon moi-même et d’un boulot plus en adéquation avec ma personnalité et mes envies !

PS : j’ai toujours pas trouvé de boulot, mais j’ai trouvé un appart : ouais, le cul bordé de nouilles, je sais 🙂

PS2: Je vois toujours pas le rapport entre avoir de la chance et cette image grossière d’un anus rempli de spaghettis??

Mais bref, retour à la poésie:

  • J’ai pu profiter de ma famille, si c’est pas beau ça ! Passer du temps avec mes famille2sœurs adorées, ma mère, mon beau-père, mon père, mes grands-parents… Bon, j’ai pu renouer avec ma vie familiale dans mon grand sud, quoi! Et y a pas à dire, ça ressource ! Même si ça donne plus trop envie de repartir, avouons-le (chut, tout doucement)…
  • J’ai pu garder ma petite nièce pour dépanner ma sœur en attente de crèche, et ça m’a fait relativiser toute la complexité de la tâche ! A 10 mois, elle est juste adorable et ça me réconcilie avec la vie de maman (carrément).
  • J’ai pu profiter d’un taux d’ensoleillement extraordinaire et stocker de la vitamine D pour les mois à venir (qui a dit « t’en auras bien besoin en lectuAlsace », qui ??!)
  • J’ai pu m’adonner à l’une de mes passions : la lecture, et dévorer une bonne dizaine de livres (et finir ceux que j’avais en cours, hum).
  • J’ai pu également (enfin !) : entamer mon bouquin de coloriage relaxant avec mes feutres trop beaux, faire des bracelets brésiliens (et ouuuuaaaiiiiis), mais surtout finir une broderie au point de croix que je gardais bien au chaud pour les jours de pluie (depuis 1 an, hum, mais j’habitais à Montpellier, alors la pluie…)
  • J’ai pu réfléchir à ce que je voulais faire de ma vie. On n’a pas dit que ça avait beaucoup avancé, mais désormais je sais ce dont j’ai envie ! Et j’ai envie d’aller vers ce dont j’ai envie (GNNNNEEE)
  • J’ai pu prendre le temps de ne pas faire grand-chose (mais surtout la sieste, quasi quotidienne !)
  • J’ai réduit le ménage et la cuisine au strict minimum (ustensiles aperoencore dans les cartons, chaleur, flemme)
  • J’ai pris 2 kgs (grillades – rosé – apéro)
  • Je me suis remise aux abdos (lourde, mais musclée)
  • J’ai découvert ou re-découvert qu’on voyait le Mont Ventoux d’un peu partout et que c’était super trop beau (seuls les provençaux comprendront ^^)
  • Et aussi, j’ai pu avoir peur, appréhender, et bouder ce changement de vie, pour finalement enfin revenir sur l’enthousiasme des débuts…

Surtout, j’ai pu retrouver les douces sensations d’un été « à la maison », comme du temps jadis lorsque j’étais une petite fille et que j’étais en grandes vacances juillet et août… Avec le temps des loisirs, le temps du partage en famille, et le temps de prendre le temps tout simplement !

A la nostalgie du temps heureux et insouciant, aux étés doux et chauds, santé/tchin/S’gelt!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Comme une petite fille en vacances d’été. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s