Pourquoi je lis des livres de développement personnel (et que j’adore ça).

J’ai eu du mal avec ce type de livres au début : trop institutionnels, pas assez ludiques, parfois un peu lourds… Le sentiment qu’il fallait que je prenne des notes sur des fiches Bristol pour réorganiser les idées et les retenir (on a vu mieux en termes de loisirs !). J’en ai commencé quelques-uns, que j’ai rapidement abandonnés.

Et puis l’été dernier, j’ai redonné à ces bouquins une seconde chance, et je me suis retraite-de-l-esprit-9782501073684_0plongée dans la lecture de La retraite de l’esprit de Mr-l’écrivain-au-nom-imprononçableEn plein soleil, avec une bière et un chapeau de paille, allongée sur un transat, tout est quand même plus facile ! Et j’ai trouvé une véritable histoire, qui répondait à la mienne (cerveau qui ne dort pas bien parce-qu’il cogite, regrette, doute; je vois que tu commences  me connaître). Ce livre regroupait tout ce que j’avais besoin d’entendre et de comprendre au moment où je l’ai lu. Le 1er d’une grande lignée, puisque ce n’est pas moins de 5 livres de développement perso qui trainent en ce moment sur ma table basse (au grand damne de monsieur qui trouve ma lubie envahissante) !

Pourquoi je lis ces livres ?

  • Parce-que je trouve ça rassurant :

Savoir que je ne suis pas la seule névrosée à me prendre la tête sur un sujet est rassurant. Très rassurant. On se sent moins seul, écouté, considéré. D’autres ont les mêmes problèmes et ont tenté de trouver des solutions, ce qui prouve que c’était suffisamment important pour être pris en compte. Ça déculpabilise de se regarder le nombril, et ça c’est positif (parce-que l’auto-culpabilisation c’est nul). citation-positive-4Parfois les gens n’aiment pas parler de leurs problèmes parce-qu’ils ont l’impression d’être égocentriques, tournés vers leurs petites personnes, et tendent à relativiser: J’ai peur de tout et ça me gâche la  vie, mais bon, j’ai un toit au-dessus de la tête et je mange à ma faim… On est d’accord. Mais le mal-être est là, donc autant l’accepter, le nommer, et l’extérioriser. Et le livre a l’avantage de ne pas lever les yeux au ciel à chaque fois qu’on remet le sujet sur le tapis.

  • Parce-que mettre des mots sur ces maux, ça permet de les comprendre

C’est comme si tout ce qui était dans ta tête, de confus, de brouillon, devenait clair et limpide une fois couché sur le papier, avec des phrases. La lecture fait sens, et fait écho (ou pas) à ce qui se passe à l’intérieur. Surtout quand l’auteur utilise des exemples et des images de son propre vécu. Mais ne nous leurrons pas, si je ne suis pas dans la situation décrite, le problème ne me parlera pas forcément et j’aurais moins d’intérêt à lire les conseils prodigués (ennui des paragraphes qui s’enchainent).

  • Et enfin parce-que ça permet d’avoir un déclic (parfois)

Et uniquement dans certaines situations. J’attends toujours le déclic de « Maigrir dans régime » , de « Arrête de (se) juger » et de « L’apprentissage de l’imperfection » (…), mais il faut dire que dans ma boulimie de lecture, je n’ai lu que quelques pages de chaque. Quant au livre sur la méditation que j’évoquais au début, je l’ai lu en pleine conscience, et il m’a appris à relativiser : le bonheur est la façon de voir les choses, pas les choses en elles-mêmes (grosso modo et très schématiquement). Je ne dis pas que j’applique ce conseil à chaque fois que je vais moins bien, mais désormais le principe reste là, au fond.

psychologie-positive-n1Dans le même thème, cher lecteur, plus courts et ludiques, achète/emprûnte un Happinez-11-1.jpgjour les magazines « Psychologie positive » ou « Happinez »: c’est plein de bon sens, de bons sentiments, de bons conseils et récits d’expérience. La démarche fait un peu hippie- baba cool (et la couverture colorée aussi !), mais je ressors toujours de leur lecture un peu plus joyeuse et sereine. Tu ne te mettras pas à fumer de l’herbe ou à invoquer des Dieux Hindous pour autant, mais au moins, tu auras dénoué tes chakras et apaisé ton Karma 😉

Sur ce, bonne lecture!

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Pourquoi je lis des livres de développement personnel (et que j’adore ça). »

  1. développement personnel…en sort t on grandi? je rigole…Ce genre de lecture répond au fameux Connais toi toi même et apporte une certaine humilité.Se poser trop de questions peut aussi nuire à l’action Sur le plan scientifique le Cerveau n’ a pas fini de nous surprendre par ses possibilités Alors courage

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ton style et tes commentaires: Compliment
    Merci au Grand Tout qui m’a fait rencontrer ta grand mère, puis ta mère et toi naturellement .Merci aux grands parents d’avoir reconquis l’Alsace pour Mathieu: Gratitude

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s